samedi 17 décembre 2016

Quatre mariages et un mariage


Vous connaissez probablement le poème émouvant de Wystan Hugh Auden , "Funeral Blues", poème récité dans "Quatre mariages et un enterrement".

Je m'en suis  inspiré en inversant son message.



"Every Breath You Take" interprétation Akram Sedkaoui




Déclenchez la marche du temps
Demain n'est plus fils du néant
Carillonnez toutes les cloches
De ville en ville, de proche en proche

Bénissez donc le trente et un
Implorez l'aide du destin
Allumez des cierges d'espoir
Qu'il soit gravé dans nos mémoires

Faites s'envoler les tourterelles
Pour annoncer la bonne nouvelle
Qu'ensemble elles décrivent dans le ciel
En vol albâtre ces mots: "C'est elle"

Pour un jour, soyez Baudelaire
Faites des rimes, faites des vers
Ciselez vos phrases, sculptez vos mots
Qu'elles soient diamants, qu'ils soient émaux

Allez réveiller vos voisins
Faites sonner tous les tocsins
Bannissez toute nuance de noir
Car aujourd'hui, il faut y croire

Allez cueillir les plus belles fleurs
Maquillez de bleu votre humeur
Habillez-vous de doux parfums
Croisez vos cœurs, croisez vos mains

Accrochez des étoiles aux cieux
Colorez-les de merveilleux
Lancez des sourires dans le ciel
Éclatants comme des soleils

Enivrez-vous de boisson forte
Ouvrez fenêtres, ouvrez les portes
Enivrez-vous d'amour et d'eau
Brûlez vos peines au chalumeau

Rappelez tous vos souvenirs
Ne gardez que ceux du plaisir
Balayez vos ressentiments
Car la vie commence maintenant

Convoquez les vents de Bretagne
Mariez les à ceux d'Espagne
Dressez les mers, dressez les flots
Voyez ce ballet d'air et d'eau

Pardonnez à vos ennemis
Offrez présents à vos amis
Parlez aux chats, parlez aux chiens
Pleurez de joie ou pour un rien

Faites tourner tous les cerceaux
Aux doigts faites glisser les anneaux
Frappez les touches blanches des pianos
Jouez des Si, jouez des Do

Embrassez les arbres, les passants
Aimez la pluie, souriez au vent
Accrochez aux cous des guirlandes
Faites de ce jour une légende

Mettez en route tous les manèges
Brisez la glace, fondez la neige
Transformez en fleuves les ruisseaux
Et en cascades tous les cours d'eau

Allumez lampes,ampoules,néons
Faites hurler tous les flonflons
Décorez les pieds des sapins
Noël est en avance d'un train

Que les églises soient cathédrales
Et que le verre devienne cristal
Que les naissances soient toutes fleuries
Et que les deuils soient interdits

Déclenchez des rires d'enfants
Qu'ils fassent écho à ceux des grands
Fermez vos yeux, ouvrez vos sens
Soyez prêts pour cette renaissance

Adoucissez les aquarelles
Faites-les nouvelles, Faites-les pucelles
Copiez Monet, Boticelli
Sur le chevalet de la vie

Polissez les galets des grèves
Faites les sautiller sur les vagues
Qu'ils étincellent tous vos rêves
Comme des diamants sur une bague

Enflammez tous les vieux volcans
Déchaînez les jeunes torrents
Coulées sur des pentes ravinées
D'eau et de feu en douce apnée

Elle est mon jour, mon soir, ma nuit
Les heures, les minutes de ma vie
Elle est ma cadence du temps
Mon cœur et tous ses battements

Au mois d'octobre, au dernier jour
Tremblez, vibrez, vivez d'amour
Elle est la seule, celle que j'attends
Mon seul repère, ma Rose des Vents

4 commentaires :

  1. "Elle" a de la chance : Quel bel hymne à l'amour !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  2. Oui, c'est un merveilleux hymne à l'amour.
    Merci pour ce doux partage, Rom.
    Belle journée à toi. Bisous.

    RépondreSupprimer
  3. Toujours en vacances ?
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  4. « Dis, quand reviendras-tu ?
    Dis, au moins le sais-tu ? »...

    Hé ! Rom ! Nous t'attendons, hein !...
    :-)

    RépondreSupprimer